Sortie de l’EP « Ghosts »

31 Janvier 2020

TÉLÉCHARGER L'EP
PACK PROMO
La Boule Noire – Paris

23 Octobre 2020

ÉVÉNÉMENT FACEBOOK
BILLETTERIE

Des histoires de visages et de masques. C’est ainsi que l’on pourrait qualifier la musique de Mokado, jeune projet électro fondé à Paris en janvier 2018 par le percussionniste Sylvain Bontoux.

Inspiré par les carnets de voyage de son arrière-grand-père, Mokado donne vie aux personnages qui peuplent leurs pages, imaginant leurs aventures et leurs émotions.

Quelque part entre la techno de Daniel Avery et la musique minimaliste de Max Richter, Mokado fait ainsi jaillir ces fantômes du passé dans un ballet nocturne envoutant, où marimba acoustique et claviers électroniques se répondent à l’unisson.

Mona – 31 Janvier 2020

Afe – 27 Novembre 2019

Les histoires qui ont inspiré les morceaux

Mona :

Le 8 août 1940 mon arrière-grand-père est en train de voyager vers le sud pour retrouver de la famille en zone libre. En dormant dans un hôtel, il entend des bruits étranges dans la chambre d’à côté :

« La femme a dit à plusieurs reprises « Non, je ne peux pas ! », puis « Vous me faites mal, attendez ! », puis des soupirs. »

De l’autre côté du mur séparant les deux chambres, mon arrière-grand-père était témoin d’un viol. Avec Mona, j’ai humblement essayé de faire entendre la voix et la détresse de cette femme violée le 08 août 1940.

Afe :

Lors du Noël 1959, mon grand-père et ma grand-mère sont en Algérie. Cela faisait plusieurs mois qu’ils ne s’étaient pas vus. Ils se retrouvent à Tiaret pour profiter des fêtes ensemble. Mon arrière-grand-père en parle dans ses carnets :

« Ils voyagent ensemble sur une petite motocyclette à travers la région. Une petite neige recouvre les plaines. »

Afe c’est cette femme en escapade avec son mari dans un pays inconnu et en guerre, avançant sans but précis un certain Noël 1959 sur les routes d’Algérie.

Altaïr :

Le 28 novembre 1940 mon arrière-grand-père marche dans Paris :

« Près du Pont Mirabeau, il y avait un homme étendu sur le dos les bras en croix. Il respirait assez fortement. Froid, épuisement, ivresse ? Beaucoup de gens autour ne faisaient rien. J’aurais voulu faire quelque chose (je n’ai pas l’habitude). Je suis parti. »

J’ai imaginé ce qui pouvait se passer dans la tête de cet inconnu, seul, inerte. Altaïr c’est cet homme abandonné dans ses pensées, peut-être souffrant, le 28 novembre 1940 à Paris.

Pelagios :

Le 18 juillet 1939 mon arrière-grand-père est en vacances à Sainte-Maxime :

« Je sens que je m’intéresse aux choses de la mer, et en particulier aux choses de la navigation. J’ai pu parler avec un marin du port. Il était tout disposé à me donner tous les renseignements que je voulais. »

J’ai imaginé les histoires qu’avait pu raconter ce marin à mon arrière-grand-père. Pelagios, c’est cet homme naviguant sur la mer Méditerranée à l’été 1938, un an avant qu’il n’apparaisse dans les carnets de mon arrière-grand-père.

Label & Édition

LA Café
Quentin Vancheri
quentin@la-cafe.fr

Booking

UNI-T
Tommy Addington
tommy@unit-production.com

Sync

Wagram Music
Thomas Tissot
thomas.tissot@wagram-music.com

Promo Web

Elodie Mathieu
elodiemathieu.promo@gmail.com

Promo Print & Radio

Lola Audebaud
lola.audebaud@gmail.com

Music written, performed & mixed by Sylvain Bontoux
Mastered by Benjamin Savignoni
Artwork by Akatre
Pictures by Will & Joan
Masks by Muriel Nisse
℗ & © 2019 Le Hameau Records, under an exclusive licence to LA Café / Le Café de la Danse
All songs published by LA Café / Le Café de la Danse